Stratégie numérique et fondamentaux de l’intelligence économique

« Éclairer la relation « complexe » entre le « monde numérique » et le « champ de l’intelligence économique », tel est le défi que l’Académie de l’Intelligence Economique a choisi de relever durant les 3 années à venir ». C’est ainsi qu’en qualité de Président du Comité de Programme, j’ai souhaité présenter la JIEE’13 qui s’est tenue le 4 décembre à l’Ecole Polytechnique de Palaiseau.

Savoir discerner l’essentiel au cœur de l’important

Commençons par rappeler quelques-uns des fondamentaux de l’intelligence économique face, elle aussi, au défi du numérique : 

L’intelligence induit la capacité d’un individu, d’une organisation ou d’une Nation à savoir lier et à pouvoir hiérarchiser des contextes afin d’en dégager des logiques d’action dans le but de modeler son environnement en fonction de ses forces et de ses atouts. La capacité à comprendre son environnement et à anticiper les changements constitue le facteur-clé de la compétitivité des Etats comme des Entreprises.

Le monde numérique est un univers de communication, d’influence et de leadership. Les mutations sociétales et managériales qu’il génère, induisent pour les nations, comme pour les entreprises, un environnement inédit, instable et complexe, un environnement aux aspects à la fois globaux, universels et irréversibles.

L’Intelligence Economique produit les connaissances utilisables dans les actions de lobbying et d’influences locales, régionales, nationales, ou internationales. Il rappelle la définition qu’en donne Alain Juillet, Président de l’AIE : « L’IE est un mode de gouvernance dont l’objet est la maîtrise de l’information stratégique et qui a pour finalité la compétitivité et la sécurité de l’économie et des entreprises ».

L’intelligence Economique attire l’attention sur la pluralité des acteurs, relevant de logiques différentes, intervenant dans le processus d’action collective. Elle invite à considérer cette dernière en prenant en compte l’enchevêtrement des niveaux d’actions : Etat, Territoire, Entreprises etc., mais également l’intervention de nombreux acteurs, grâce aux nouveaux outils offerts par le numérique…

En ce qui concerne l’entreprise, l’intelligence économique offre au dirigeant la maîtrise des informations stratégiques nécessaires à sa prise de décision. Elle favorise l’action coopérative, utile au renforcement de son pouvoir d’influence sur ses environnements et à celui de son leadership sur l’ensemble des parties prenantes de l’entreprise…

En ce sens, l’intelligence économique d’entreprise permet de discerner l’essentiel, au cœur de l’important !

Tout dirigeant est responsable de ce qu’il choisit d’ignorer

Il faut insister sur le fait que, si au cours de cette journée « JIEE’13 », on ne s’employait à relever le défi numérique qu’en termes de « menaces » ou de « risques », celle-ci serait un échec. Le numérique apporte également de nombreuses opportunités. Des opportunités qu’il faut évidemment savoir saisir. Il amène aussi un certain nombre de questions, de challenges, et même de menaces.

Côté menaces…

Plus la compétence des entreprises relève de l’intangible, plus elle devient sensible et vulnérable. En recherchant et en partageant ses informations, l’entreprise accroît potentiellement sa vulnérabilité. Dès lors, le risque informationnel est double : d’abord la captation / le détournement d’informations stratégiques et ensuite, la probabilité d’une information avérée ou pas, susceptible de modifier ou d’influencer l’image, le comportement et la stratégie de l’entreprise.

Confrontée aux problèmes de sécurité, l’entreprise se doit de protéger ses patrimoines technologique et informationnel, constitués d’informations, de savoirs et de connaissances. Conscient du nouvel impact de ces menaces numériques, dont les entreprises sont aujourd’hui les cibles, chaque dirigeant doit anticiper, contrer, voire riposter.

Côté opportunités…

Avec le numérique, ce n’est plus seulement l’accès à l’information qui constitue le ressort essentiel de la compétitivité. C’est l’aptitude de toutes les « partie prenantes » à la partager, à la transformer, à la comprendre, à l’interpréter et à l’utiliser qui constitue le fondement même de l’Intelligence Economique d’Entreprise.

Le numérique s’inscrit comme une culture tant au sein de l’entreprise que de la société. Cette culture numérique permet de construire une intelligence collective, source de création de valeur, d’innovation et de performance pour l’entreprise.

La culture numérique modifie également les modes de management et l’organisation du travail en favorisant la décentralisation, les échanges horizontaux et la production de liens inédits, internes ou externes. Le paradoxe est que, si la culture numérique se nourrit de technologies, elle replace l’être humain, et non plus la machine, au cœur d’un nouvel espace d’échanges et de partage de contenus.

Le bon chemin !

La responsabilité managériale est incontestablement encore plus forte avec le numérique. Il y a quelques temps, lorsque l’on évoquait l’intelligence économique, on pouvait toujours dire « je n’avais pas l’outil qu’il fallait ». Maintenant, avec le numérique, ce n’est plus possible !

Tout dirigeant est d’autant plus responsable de ce qu’il choisit d’ignorer que le numérique lui facilite sa capacité de discernement. En effet, quel dirigeant doté de cette intelligence protéiforme qui, tel un « GPS », lui signalerait un « champ de mines », choisirait en conscience, de s’y engager ? Qui plus est, si cette même prothèse numérique intelligente l’aide à identifier les opportunités, lui indique le chemin qui y conduit…

Il importe de convaincre les Dirigeants que le numérique représente une formidable opportunité pour dynamiser la croissance et restaurer la compétitivité de la France et de l’Europe. Toute stratégie numérique est consubstantielle aux fondamentaux de l’Intelligence Economique d’Entreprise !

Trois ateliers ont donné la parole à différents experts pour aborder ces questions :
– Comment le Numérique impacte l’influence des nations et des firmes ?
– Comment le Numérique transforme le Management des entreprises ?
– Comment le Numérique modifie notre rapport aux risques ?

Pour aller plus loin sur les mutations numériques et leurs conséquences…

2 réflexions au sujet de « Stratégie numérique et fondamentaux de l’intelligence économique »

  1. Bravo, un excellent billet ! Un plaidoyer pour le numérique sous l’angle « nouveau » de la responsabilité managériale : efficace et donc convaincant.

  2. Parfaitement d’accord, cette approche managériale est très intéressante. Il ne faut pas oublier que l’entreprise, ses réussites ou ses échecs, dépendent des choix des dirigeants !

    Une entrée dans le monde numérique réussie c’est certainement avant tout en effet « savoir discerner l’essentiel de toute la masse importante et urgente » !!! Et les leurres peuvent être légion. Le numérique en cache pas mal mais donne aussi les moyens de les déceler en restant vigilant, observateur, curieux…

Laisser un commentaire