Se former quand on est dirigeant associatif ?

Les dirigeants associatifs ont-ils encore besoin de se former ? La question est peut-être provocante… Pourtant on est entré de plain-pied dans l’ère du numérique, l’information prolifère à foison, accessible à tous moments depuis tous nos « outils numériques ». Alors la formation est-elle encore indispensable ?

Quelques questions se posent. Au hasard…
– Les bénévoles ont-ils une perception suffisante du projet associatif pour développer leur implication ?
– La gouvernance de l’association a-t-elle intégré au mieux les technologies numériques ?
– L’usage des réseaux sociaux a-t-il permis d’optimiser la communication de l’association ?
– L’association a-t-elle sécurisé son capital immatériel : sa culture, ses données, ses espaces web ?… Une étude CDVA (Conseil du Développement à la Vie Associative) sur la formation des bénévoles associatifs (février 2011), relève « …une prise de conscience progressive d’un plus grand nombre d’associations : le fait de trouver ou de ne pas trouver de nouveaux bénévoles, le fait de ne pas arriver à les fidéliser, relèvent parfois des difficultés objectives des missions qui peuvent être très complexes…mais aussi des fonctionnements internes (incapacité à définir des missions sur des disponibilités de temps « raisonnables », incapacité à jouer sur la diversité des types de bénévoles, accueil et animation insuffisants, difficulté à penser projets collectifs…) ».

Les bénévoles quant à eux évoquent leurs motivations en matière de formation :
–  pour13%, c’est l’acquisition d’une compétence,
– pour 48%, le besoin d’épanouissement personnel,
Or, il semble que ces éléments ne soient pas assez mis en avant dans la présentation qui est faite de l’offre de formations aux bénévoles par les associations.

Quelques chiffres de cette étude sont aussi des éléments de progrès pour les offres de formations aux bénévoles :
– 12% souhaiteraient une meilleure écoute de la part de leurs dirigeants,
– 17% attendent des conseils,
– et 22% sont en attente de formation.

Quelques fondamentaux en matière de formation

Cette étude revient également sur quelques fondamentaux concernant la motivation nécessaire pour appréhender le besoin de formation. Un adulte apprend…
– quand ce qu’il apprend lui permet de régler des problèmes, de répondre à des questions qui se posent à lui,
– quand on déstabilise ses connaissances déjà là et que l’on modifie ses représentations,
– quand il peut réfléchir sur l’action qu’il a menée,
– en groupe de pairs, dans un collectif ou une communauté d’apprentissage.

Engagement associatif et formation vont souvent de paire !

Quel que soit le secteur associatif, la formation des bénévoles et des dirigeants associatifs répond à un besoin, une attente, même si celle-ci n’est pas clairement formulée. Ne serait-ce que parce que la révolution numérique en marche est de nature à « déstabiliser les connaissances déjà là, et modifier les représentations acquises ».

Et la sécurité numérique ?

Comme l’entreprise, l’association est, elle aussi, exposée au risque numérique. Des virus et autres intrus menaçant son système d’information, du vol ou de la perte des données personnelles dont elle a la responsabilité, des menaces sur ses espaces web, voire même quelque risque numérique oublié… les menaces ne manquent pas. « Si le risque numérique est une réalité, la paranoïa n’est pas une parade ! Le moyen de s’en prémunir, autant que possible, réside certainement dans une meilleure connaissance des risques et solutions, et par la sensibilisation de tous… ».

Laisser un commentaire